Quitter
rapidement

Contrer la violence conjugale jusqu’au travail

07 décembre 2019 à 21:22

La maison Mikana veut s’allier employeurs et syndicats dans la région d’Amos

Après les municipalités, c’est au tour des employeurs et syndicats à être invités par la Maison Mikana d’Amos à se mobiliser pour devenir des milieux de travail alliés contre la violence conjugale.

Cette nouvelle campagne s’articule autour du fait que la violence conjugale ne se limite pas à la maison, surtout avec l’avènement des nouvelles technologies de l’information. Dans une étude de l’Université Western, une travailleuse canadienne sur trois a déclaré être victime de violence conjugale et plus de la moitié ont indiqué que cette violence se poursuivait au travail. Selon le Conference Board du Canada, 71% des employeurs ont déjà vécu une situation où ils ont dû protéger une victime. On estime le coût de cette réalité à 78 M $ par année pour les employeurs canadiens.

Lire la suite de l’article dans Le Citoyen

Retour

© Maison Mikana 2020
Une réalisation de TMR Communications: référencement et création de sites Web.