Quitter
rapidement

La maison

La Maison Mikana se veut un endroit chaleureux pour vous accueillir, vous et vos enfants, pendant une période difficile. C’est un lieu idéal pour vous réfugier, réfléchir, échanger ou simplement faire le point. Vous y recevrez toute l’aide et le support dont vous avez besoin afin de trouver des façons de reprendre du pouvoir sur votre vie. Tous nos services sont gratuits et sont accessibles à toutes les femmes victimes de violence conjugale, sans discrimination, et à leurs enfants, qu’elles soient hébergées ou non.

HISTORIQUE

La Maison Mikana est une maison d’hébergement pour les femmes et les enfants victimes de violence conjugale.

Elle a été mise sur pied en septembre 1979 par la communauté des Sœurs des Sacrés Cœurs. Elle s’appelait alors « La passerelle » et hébergeait les femmes en difficulté. Elle était aussi une maison de dépannage pour les services de la Protection de la jeunesse.

En 1983, à bout de ressources humaines et financières, les religieuses songent à fermer. Madeleine Lévesque, alors animatrice de Consult-Action (Conseil du statut de la femme en région), les persuade de faire appel aux femmes du milieu pour reprendre la maison.

Les membres du groupe communautaire « Abitibiennes enceintes » (groupe qui œuvrait à l’humanisation des naissances et qui a travaillé à mettre sur pied la chambre des naissances du Centre hospitalier Hôtel-Dieu d’Amos), ont formé un collectif de travail à l’automne 1983 pour continuer l’œuvre de la communauté. Le collectif a eu pour première préoccupation de faire une demande de charte, une demande de subvention, d’établir des statuts et règlements, de recruter des bénévoles et de les former à un minimum de connaissance de la problématique et de l’intervention (écoute active).

Les Sœurs des Sacrés Cœurs ont continué d’assumer le financement jusqu’à l’obtention de la première subvention. Les bénévoles assumaient avec elles les heures de présence auprès des personnes hébergées.

Nous avons obtenu notre première charte le 9 mars 1984 et nous avons changé le nom pour Maison Mikana.

Mikana est un mot algonquin qui signifie « chemin ». Nous l’interprétons de la façon suivante : une femme qui vient en hébergement fait un cheminement personnel et/ou prend un chemin différent.

Depuis le 1er avril 1984, la corporation « La Maison Mikana inc. » s’occupe de la gestion financière et humaine de la maison d’hébergement. La communauté des Sœurs des Sacrés Cœurs a pu se retirer complètement et laisser l’administration de la maison aux femmes du milieu. Une des religieuses a continué d’occuper un siège au collectif jusqu’en 1989.

C’est le CISSS (Centre intégré de santé et de services sociaux) dans le cadre du programme de soutien aux organismes communautaires qui subventionne la Maison.

© Maison Mikana 2019
Une réalisation de TMR Communications: référencement et création de sites Web.